Comment avoir un beau tapis de plantes gazonnantes

Qui ne s’est jamais demandé comment obtenir un beau « tapis » gazonnant dans son bac en regardant les superbes bacs visibles de ça et là sur la toile …

Je vais tenter d’apporter un élément de réponse en vous présentant quelques règles générales sur la manière d’obtenir un beau tapis, puis les plantes généralement utilisées et leur entretien.

IMG_3683

Règles générales :

Les plantes d’avant plan sont pour la plupart assez exigeantes, il convient donc de leur apporter des conditions de maintenance optimales sous peine de les voir périr assez rapidement. Plusieurs éléments entrent en jeu pour obtenir ce fameux tapis de verdure : éclairage, engrais liquide, co2.

La présence d’un sol nutritif est un gros plus, mais qui à mon avis n’est pas vraiment indispensable pour maintenir des plantes gazonnantes, en effet ces plantes se nourrissent surtout par leur feuillage, c’est pourquoi généralement on met une épaisseur plus fine de sol nutritif sur l’avant du bac.

Il est donc préférable d’utiliser de l’engrais liquide (voir par exemple l’article sur l’Algoflash) puisque les plantes vont absorber les nutriments par leur feuillage, et puis ce sera également profitable pour les autres plantes présentes dans l’aquarium.

Autre élément à prendre en compte : le co2. Pour obtenir de belles plantes en pleine santé et bien vigoureuse, il est conseillé d’avoir une injection de co2. Les plantes d’avant plan sont assez gourmandes, une diffusion de co2 aura pour effet de booster leur croissance et les plantes seront beaucoup plus belles.

Finissons par l’élément qui est, je pense, le plus important : l’éclairage. Si vous voulez un beau tapis dans votre bac, il vous faudra un éclairage relativement puissant pour une grande majorité de plantes. A titre indicatif il faudrait compter au moins 1 watt pour 2 litres d’eau, le mieux étant 1 watt par litre voir encore plus (par contre il faut bien gérer les divers éléments du bac dans ce cas là). Deux raisons pour expliquer ce besoin d’éclairage intense : les plantes d’avant plan ont de gros besoin en éclairage pour bien faire leur photosynthèse. L’autre raison est plutôt d’ordre technique, il convient d’avoir un éclairage intense afin que celui-ci pénètre bien dans l’eau pour arriver à éclairer les plantes les plus basses (par la même occasion les plantes à tige seront beaucoup plus denses)

Les plantes :

Note 1 : cette liste est loin d’être exhaustive mais présente les plantes les plus couramment utilisées et celles que l’on trouve le plus facilement dans le commerce.

Note 2 : pour plus d’informations sur ces plantes je vous invite à rechercher les fiches y correspondant sur le site de Tropica par exemple.

Note 3 : certains points au niveau de la plantation ou des exigences peuvent être communs pour plusieurs plantes, il se peut donc que certains de ces points soient plus détaillés pour telle plante donc n’hésitez pas à tout lire.

japonica02

Hemianthus callitrichoides cuba

Exigences : L’HC (et oui c’est son p’tit nom !) est une plante relativement exigeante qui nécessite un éclairage intense sous peine de la voir pourrir assez rapidement. De plus il lui faudra de bons apports d’engrais (notamment du fer) sinon la plante va jaunir puis dépérir. A noter qu’une injection de co2 est préférable pour booster sa croissance et le feuillage sera beaucoup plus jolie et le tapis bien dense.

Plantation : Cette plante est généralement vendue par pot. Le mieux serait d’enlever toute la laine de roche, mais il est possible d’en laisser un peu pour lester la plante. Pour couvrir une zone assez rapidement il conviendra de diviser le pot en plusieurs petites touffes qui seront espacées, la plante s’étalera ensuite au sol plus ou moins rapidement pour recouvrir la zone souhaitée.
On trouve également depuis peu dans le commerce des tapis tout fait … le mieux étant alors d’enlever le grillage et de séparer le tapis en plusieurs petits morceaux. Mais bon il est également possible de l’enterrer directement.
Il ne faut pas hésiter à bien enfoncer la plante dans le sol, quitte à en recouvrir une partie, ceci afin que des poissons un peu trop curieux ne déterrent pas le tout !

Entretien : Une fois que l’HC aura recouvert la surface au sol, elle aura tendance à monter … c’est là que certains problèmes peuvent se poser. En effet à trop s’étoffer, le tapis risque de manquer de lumière à la base et va donc finir par pourrir à ce niveau, ce qui aura pour conséquence de décrocher le tapis du sol … et un beau matin vous risquez de le voir flotter à la surface de votre aquarium. C’est pourquoi il convient de l’entretenir en le taillant de temps en temps afin de ne pas avoir un tapis trop épais, de cette manière on peut également réaliser des dégradés de hauteur, ou bien faire une sorte de chemin dans le tapis …

___________________________

glosso

Glossostigma elatinoides

Exigences : Plante relativement exigeante tout comme l’HC même si elle semble l’être un peu moins en ce qui concerne l’éclairage. Il conviendra donc de lui apporter un éclairage intense sinon la plante aura tendance à monter pour chercher la lumière, sans oublier les apports d’engrais liquide sous peine de la voir jaunir et dépérir, et également du co2 pour booster sa croissance.

Plantation : Cette plante peut être vendue sous sa forme émergée mais également immergée, la technique de plantation va légèrement différer mais la finalité sera la même.
Sous sa forme émergée, la plante se présente plus en hauteur ce qui pourrait laisser penser qu’elle ne conviendrait pas à l’avant du bac … Il convient donc pour la planter de diviser chaque tige à chaque niveau de feuillage (ou laisser deux étages pour que la plante s’enracine plus facilement) puis planter les brins à la pince à épiler en les espaçant un peu …
Sous sa forme immergée, on obtient un petit paquet, deux techniques : faire plusieurs petites touffes comme pour l’HC, ou bien séparer chaque stolon et les replanter un par un (c’est assez long, mais la couverture d’une zone est plus rapide avec cette méthode)
Chaque brin ainsi planté va se développer indépendamment des autres ce qui permettra de couvrir la zone voulue assez rapidement

Entretien : Une fois que chaque brin aura commencé à se développer, vous pourrez vous amuser à couper les stolons afin de booster un peu plus la croissance, en effet à chaque stolon coupé la plante va repartir dans deux directions ce qui permettra d’étendre la plante sur une plus grande surface plus rapidement.
Autre point à prendre en compte, une fois que la plante aura tout tapissé elle aura tendance à monter, il convient donc de la tailler légèrement afin qu’elle ne pourrisse pas de partout.

___________________________

bubulles 16

Riccia fluitans

Exigences : Le Riccia est à la base une plante flottante, mais peut être maintenue totalement immergée sans problème, sous peu qu’on l’entretienne bien. Au niveau des exigences il conviendra surtout d’avoir un bon éclairage pour obtenir des brins bien denses et larges, et cela évitera également que la base ne pourrisse trop rapidement. Un peu d’engrais liquide pour avoir de beaux brins bien vert, et du Co2 pour booster la croissance seront un gros plus.

Plantation : Comme il s’agit d’une plante de surface, il faudra bien attacher le Riccia afin qu’il ne remonte pas à la surface … Plusieurs techniques : saucissonner le Riccia sur un morceau d’ardoise par exemple, avec plusieurs tours dans la longueur et largeur, ou bien trouver du grillage très fin ou un chignon pour empêcher le Riccia de remonter

Entretien : Il conviendra d’entretenir régulièrement le tapis / coussin de Riccia sous peine de le voir remonter rapidement à la surface … une taille régulière permettra d’éviter que la base ne pourrisse, et donc que le tapis ne se décroche pour remonter …
Il convient également de temps en temps de refaire le tapis par sécurité.

___________________________

Lilaeopsis (plusieurs variétés : mauritiana, brasiliensis, carolinensis)

Exigences : Les Lilaeopsis sont d’une manière générale assez facile à maintenir car elles n’ont pas besoin d’un éclairage trop intense, un éclairage moyen suffisant. Cependant leur croissance est assez lente. Un apport de Co2 et d’engrais liquide permettra de booster leur croissance.

Plantation : Ces plantes sont vendues en pot la plupart du temps, il ne faut donc pas hésiter à enlever le godet en plastique et la laine de roche. On en trouve également sous forme de tapis, le mieux étant d’enlever le support (s’il y en a un) pour ne pas gêner la croissance.
Comme il s’agit de plante à la croissance relativement lente, il vaut mieux essayer de favoriser celle-ci un maximum. Donc le mieux serait de planter brin par brin, avec une pince à planter, ou le cas échéant une pince à épiler. Comme cela peut se révéler assez long, on peut se contenter de faire plusieurs petits paquets que l’on éparpillera sur le devant de l’aquarium en les espaçant afin qu’ils recouvrent la surface voulue assez rapidement.

Entretien : Il n’y a pas vraiment d’entretien à faire pour cette plante, on peut s’amuser à tailler les brins qui seraient trop grands, normalement ils ne devraient pas mourir.

___________________________

Eleocharis (plusieurs variétés : acicularis, parvula)

Exigences : Plantes peu exigeantes pour peu que l’on leur apporte un éclairage intense. Comme la plupart des plantes, une injection de Co2 et la diffusion d’engrais liquide permettra de booster leur croissance.

Plantation : Plantes vendues la plupart du temps en pot, il conviendra donc d’enlever le godet en plastique et la laine de roche avant de commencer la plantation. Tout comme les Lilaeopsis, les Eleocharis ne poussent pas très rapidement, il convient donc pour les planter et favoriser au mieux leur croissance de faire plusieurs petites touffes en les espaçant, ainsi elles couvriront la zone souhaitée plus rapidement qu’un gros paquet.

Entretien : Idem que pour les Lilaeopsis, il n’y a pas vraiment d’entretient à faire pour cette plante, on peut s’amuser à tailler les brins qui seraient trop grands, normalement ils ne devraient pas mourir.

___________________________

utricularia

Utricularia gramminifolia

Exigences : Cette plante fait partie des utriculaires (plantes carnivores). Elle est peu exigeante que ce soit au niveau de l’éclairage ou bien des apports. Elle convient donc pour des aquariums moyennement équipés, même si l’on obtiendra un meilleur rendu dans un bac avec un éclairage intense, une injection de Co2 et des apports d’engrais liquides.

Plantation : L’Utricularia est généralement vendue en pot, il faudra donc enlever le godet en plastique, mais contrairement à une majorité de plante, il sera fortement conseillé de garder la laine de roche (ou du moins un minimum en épaisseur). En effet les brins de l’Utricularia sont accrochés dedans, et il vaut mieux laisser la laine de roche sous peine de voir tous les brins s’envoler dans l’aquarium, et dans ce cas il sera très difficile de la planter.
Dans d’autres cas l’Uricularia peut être vendue sans laine de roche, il ne fondra donc pas hésiter à bien enfoncer les touffes dans le sol, car il n’y a vraiment pas beaucoup de racines, quitte à en recourir une partie, et ne pas hésiter à les lester un temps, que les racines s’ancrent bien dans le sol, sinon les touffes ont la fâcheuse tendance à remonter très souvent au début.

Pour la plantation en elle-même, il sera donc conseillé de garder une partie de la laine de roche s’il y en a et de faire plusieurs petits paquets que l’on espacera. De nouvelles pousses feront alors rapidement leur apparition.

Entretien : A la longue cette plante peut avoir tendance à monter, du moins s’épaissir du fait que les stolons s’entremêlent. Si on veut maintenir sa taille on peut s’amuser à la tailler, de nouvelles feuilles repartiront par le dessous, ou alors des stolons prendront place rapidement à l’endroit où la taille a eu lieu.

___________________________

18L 23-01 2

Cladophora aegagropila

Exigences : Ce n’est pas vraiment une plante puisqu’il s’agit en fait d’une algue. Comme beaucoup d’algues, il ne lui faudra pas grand-chose pour bien pousser. Sa croissance est relativement lente cependant. Il sera préférable de la maintenir dans une eau ne dépassant pas les 25°C (mais après expérience de ma part elle tient très bien à 27°). L’avantage de cette « plante » est qu’elle ne nécessite pas un éclairage intense (elle poussera même dans une zone ombragée), on pourra donc en faire un tapis dans un bac moyennement équipe.

Plantation : Dans le commerce la Cladophora est souvent vendue sous forme de boule, si on veut en faire un tapis le plus simple sera de découper la boule pour obtenir plusieurs morceaux que l’on pourra poser côte à côte pour obtenir un tapis. Une fois bien gorgée d’eau les morceaux couleront, il n’y aura donc pas besoin de fixer les morceaux sur un support ou de les enterrer dans le sol.

Entretient : Pour entretenir la Cladophora, on peut sortir les morceaux de temps en temps pour les rincer à l’eau claire afin d’enlever le mulm qui pourrait s’y déposer (source de pollution dans l’aquarium). Une fois réintroduits les morceaux pourraient flotter, on peut donc les essorer comme une éponge afin qu’ils se gorgent d’eau plus rapidement.

___________________________

Marsilea (plusieurs variétés)

Exigences : Plantes peu exigeantes, qui peuvent se contenter d’un éclairage moyen, d’un sol peu riche et de peu d’apports. Ces plantes sont donc parfaites pour un bac peu équipé et peuvent remplacer de ce fait la Glossostigma elatinoides qui leur ressemble fortement pour certaines. Cependant la croissance est assez lente dans des conditions de maintenance moyennes.

Plantation : Plante vendue en pot, peu garnie la plupart du temps, il faudra donc bien enlever la laine de roche et de séparer les pieds. Le mieux est de planter brin par brin. Le feuillage émergé ne s’adaptera pas à la culture immergé, il sera donc préférable de tailler les brins, le nouveau feuillage repartira ensuite et le tapis se fera plus aisément.

Entretien : Etant donné que la croissance est assez lente et que la plante n’aura pas tendance à monter, il n’y aura pas réellement d’entretient à faire si ce n’est empêcher sa propagation si elle s’étend trop.

___________________________

Sagittaria subulata

Exigences : Plante relativement peu exigeante. La Sagittaria demandera malgré tout un sol riche ainsi qu’un bon éclairage pour la voir bien prospérer au sol. Des apports d’engrais liquide seront un gros plus pour garder de belles feuilles bien vertes et en pleine forme.

Plantation : Planter les pieds dans le sol sans trop les enfoncer, en les espaçant un peu. Après un petit temps d’adaptation la plante fera plein de stolons dans tous les sens et la plante se propagera un peu partout.

Entretient : L’inconvénient de cette plante est qu’elle a tendance à se propager rapidement et dans tous les sens, il faut donc élaguer un peu si elle envahit les autres plantes. Possibilité également de tailler les brins qui seraient trop grand.
De plus elle peut avoir tendance à monter et faire plus de 30 centimètres, il conviendra donc de déplacer les pieds les plus hauts sur l’arrière du bac si l’on veut faire un dégradé, sinon il est toujours possible de tailler les feuilles les plus hautes sans risque d’endommager la plante.

___________________________

Echinodorus tenellus (à noter que l’on trouve deux variétés : une verte et une rougissante, cette dernière ayant le feuillage plus fin)

Exigences : Cette plante poussera plus facilement dans une eau acide avec un éclairage intense. Elle se propagera ainsi plus rapidement. Un sol riche est préférable, ainsi que des apports d’engrais liquide (notamment pour la variété qui rougit).

Plantation : Planter les pieds dans le sol sans trop les enfoncer, en les espaçant un peu. Après un petit temps d’adaptation la plante fera plein de stolons dans tous les sens et la plante se propagera un peu partout.

Entretien : L’inconvénient de cette plante est qu’elle a tendance à se propager rapidement et dans tous les sens, il faut donc élaguer un peu si elle envahit les autres plantes. Possibilité également de tailler les brins qui seraient trop grand.

___________________________

pogostemon

Pogostemon helferi

Exigences : Cette plante que l’on trouve depuis peu dans le commerce se révèle assez exigeante, il lui faudra un éclairage intense et un sol riche pour bien prospérer. Si les conditions de maintenances sont réunies, elle prospèrera très rapidement au point d’en devenir parfois envahissante.

Plantation : Plante vendue en pot, il convient donc d’enlever le godet en plastique et la laine de roche avant de procéder à la plantation. Une fois ces opérations réalisées, on peut détacher la plante en plusieurs brins avant de la planter, tout en veillant à les espacer pour couvrir une zone plus rapidement.

Entretien : Cette plante va prendre de l’ampleur en s’étendant au sol, mais elle a la particularité de pouvoir également être bouturée à la manière des plantes à tige.
Si on ne prend pas soin de la tailler de temps en temps, la plante va avoir tendance à monter, jusqu’à faire une quinzaine de centimètres, on peut alors la mettre en second plan, ou s’amuser à faire des dégradés de hauteur au sein du tapis.

___________________________

plantes03

Hydrocotyle verticillata

Exigences : Plante assez exigeante du point de vue de l’éclairage, en effet un éclairage intense sera préférable si l’on veut obtenir un résultat satisfaisant avec cette plante, sans oublier un sol relativement riche. Sa croissance n’est pas très rapide, mais avec une injection de Co2 on peut arriver à accélérer celle-ci.

Plantation : Plante vendue en pot, il faudra donc comme pour la majorité des plantes enlever le godet en plastique et la laine de roche. Le mieux sera donc de planter brin par brin ou par petit paquet si l’on souhaite recouvrir une grande zone.

Entretien : Au niveau de l’entretient il faudra surtout limiter sa propagation en enlevant les pieds qui s’éloigneraient un peu trop vers le reste de la plantation. Cette plante ne monte pas vraiment, il n’y aura donc pas de réel besoin de la tailler.

___________________________

blyxa

Blyxa japonica

Exigences : Plante nouvellement vendue dans le commerce, elle se révèle assez exigeante, notamment en ce qui concerne l’éclairage. Un éclairage intense lui sera donc profitable, ainsi qu’un sol riche. Ne pas négliger les apports d’engrais non plus, d’autant plus que les brins ont tendance à rougir en présence d’un bon taux de fer, ce qui sera du plus bel effet. Croissance relativement rapide dans de bonnes conditions, une injection de Co2 sera donc un gros plus.

Plantations : Plante vendue en pot, généralement les tiges sont assez fragiles et n’ont pas de racines, il faudra donc faire très attention lors de la manipulation et de la plantation. Il ne faudra pas trop enfoncer les tiges dans le sol, sinon la plante aura du mal à repartir, l’idéal étant de caller la plante, elle ira d’elle même faire des racines dans le sol, ou alors la laisser flotter quelques jours sous l’éclairage pour qu’elle produise de nouvelles racines. Au moment de la plantation il conviendra d’espacer les pieds de plusieurs centimètres, en prévoyant l’espace à recouvrir, car les pieds vont ensuite s’étoffer rapidement si les conditions de maintenances sont bonnes.

Entretien : Si la plante se plait, elle aura vite tendance à former une grosse touffe, il faudra donc élaguer de temps en temps. Plante à placer plutôt en second plan derrière une autre plante gazonnante plus basse qu’elle, car elle est relativement haute malgré tout.

___________________________

Bien entendu il est possible de mélanger ces différentes plantes histoire de ne pas avoir un tapis trop monotone, de donner un peu plus de panache et de naturel à la composition. Cela permet également de donner plus de profondeur et de réaliser un dégradé dans la hauteur du bac …

Ainsi pour obtenir un mélange harmonieux il convient de réaliser dans un premier temps un tapis assez bas, avec des plantes telles que l’Hemianthus ou la Glossostigma, et mettre ensuite derrière où sur les côtés du tapis des plantes gazonnantes légèrement plus hautes telles que l’Eleocharis, l’Utricularia etc.

En conclusion on notera donc que pour avoir un beau tapis il faut un équipement conséquent dans l’aquarium, mais qui sera également profitable aux autres plantes en présence, une grosse part de réussite réside là dedans. Ensuite tout dépendra du choix des plantes suivant l’équipement disponible, et puis d’un éventuel mélange pour ajouter une petite touche supplémentaire au tapis.

2 réflexions sur “ Comment avoir un beau tapis de plantes gazonnantes ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *